Hooked gathering 2019 : Shoseï voit double

Hooked gathering 2019 : Shoseï voit double
26 décembre 2019 TDO Crew
Shsei Iwamoto, double tenant du titre du Hooked Gathering

Shoseï Iwamoto rentre encore un peu plus dans l’histoire du tricking. Le jeune Japonais de 15 ans remporte le Hooked Gathering pour la 2e fois consécutive !

Le plus grand gathering du monde

Chaque année, en décembre, lea communauté du tricking se donne rendez-vous à Amsterdam pour le plus grand événement de tricking au monde : le Hooked gathering.
Depuis 6 ans, l’équipe de Laurent Arrabito et Danny proposent un événement incontournable pour les passionnées de tricking. Stages, sessions libres et battles se déroulent sur 3 jours de convention.
Les participants accèdent à un complexe sportif immense. Praticables, airtracks, airtricks, piste de tumbling, trampolines, airbags géants, fosse à cube, ateliers street-workout… accessibles 24h/24 pendant toute la durée du rassemblement.

Will Coneys, Jacob Pinto et Vellu Saarela en guests

Le point fort du Hooked gathering, c’est aussi cette capacité à réunir les stars du tricking. Will Coneys, au style si particulier, Aidan Kennedy champion du Hooked 2016, à la souplesse inégalée, Johan Kirsilä de Finlande, champion 2015, multipliant switch et vrilles, Zen Kajihara, jeune prodige japonais, Ilya Vtorin, le Michael Guthrie russe, et bien d’autres.
Le Hooked gathering c’est aussi l’occasion de revoir des légendes comme Vellu Saarela venu à Strasbourg en 2018 pour un stage.

Fort de son succès, l’événement a réussi à attirer des personnalités d’autres disciplines. Vous avez certainement aperçu Z, membre de l’équipe Grav, Tanner Witt ou BrittHertz, cheerleader, des USA. Pasha the boss rejoint la liste des guests. Le célèbre free-runner Redbull est connu pour ses flips si créatifs.

Avec Taka Enamoto, le roi du double backflip La cheerleadeuse Britthertz au Hooked 2019

Jérémy et Jin avec Taka Enamoto à gauche. Jin et Stéphane avec Britthertz à droite.

Le Japon, nouvelle capitale du tricking ?

Samedi soir, 19h les finales du Hooked gathering peuvent commencer. 16 athlètes ont été retenu suite aux qualifications qui ont eu lieu la veille.
On retiendra l’Asie omni-présente avec 4 compétiteurs venus du Japon et 2 de Corée. La Russie fait également une entrée remarquée avec 3 athlètes dont un tricker aux influences break-dance qui n’aura pas laissé le public du Hooked indifférent.
Le niveau des battles est sans précédent. La finale du Hooked 2018 nous avait tenu en haleine entre Shoseï et Johan. Cette année on aperçoit déjà des full-in-back et autres quad en quarts et demi.

Sur 4 Japonais, 3 d’entre eux atteignent les demi-finales. Dommage pour Johan Kirsilä qui s’inclinera face à Shoseï en demi-finale. Le Finlandais souffrant au dos n’aura pas pu jouer toutes ses cartes.
Shoseï Iwamoto, complet et constant dans son tricking, se hissera à la première place du podium face à son rival nippon. A seulement 15 ans, il devient le tricker le plus titré avec une double victoire au Hooked Gathering, considéré comme les championnats du monde du tricking.
Fuju Honjo, bon 2e, ne démérite pas pour sa première participation au Hooked. Un nom à suivre !

Team Battle (trop) explosifs

Nouveauté cette année. Les équipes doivent faire leurs preuves pendant 30 secondes pour espérer pouvoir participer aux battles équipe. La raison ? Un nombre croissant de compétiteurs, d’où cette petite pré-sélection improvisée.
Portugal, Russie, Corée, Japon… mais aussi la France. L’hexagone est représenté par le collectif Youkick avec Sando et Alexander Andersen en tête de liste.

Enfin comme tout bon battle, il apporte son lot de rebondissements. L’équipe « Matt Strange » composée de Tristan Besombes, Redje Massino, Ryanito, JJ Battle et… Matt Strange, se démarquent par leur spécialisation autour des kicks, et surtout leur style agressif.
On observe des comportements trop provocateurs qui sortent du cadre du battle. La finale contre la Russie devient ainsi un énorme cafouillage.

Doit-on repenser le fonctionnement des battles équipe ? Les provocations trop extrêmes doivent elles être sanctionnées ?
Le débat est ouvert.

Comme chaque année, le Hooked Gathering a tenu ses promesses. Merci mille fois à tout le staff présent derrière. Rendez-vous l’année prochaine pour une 7e édition !

Plus d’article autour du Hooked Gathering

Participer au Hooked : comment ça marche ?
Le Kick-EST, gathering européen à Strasbourg
S’inscrire au tricking

 

** Crédits photo : Victor PW ; Jin Vu Tran

0 Avis

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*